Recherche-Formation-Expertise

Tel: (+226) 20 97 01 02

Cérémonie de clôture du Projet Interuniversitaire Cible 2011-2016

16. 11. 30

Le samedi 26 novembre 2016 au Centre MURAZ de Bobo-Dioulasso s’est tenue la cérémonie officielle de clôture du Projet Interuniversitaire Cible (PIC, 2011-2016). Fruit d’un partenariat entre le Centre MURAZ et l’Académie de recherche et de l’enseignement supérieur de Belgique principale bailleurs de fonds, ce projet a été financé pour environ 500 000 euros, soit environ 300 000 000 de francs CFA et vise à Développer un ensemble d’approches systémiques et complémentaires pour l’évaluation et la planification des services de soins et de supports aux personnes âgées au Burkina Faso. Ce projet a duré cinq ans et s’est achevé ce samedi 26 novembre 2016 avec des enseignements majeurs. 

 

      

 

Conduite en partenariat avec le centre MURAZ, l’Université catholique de Louvain, l’Université de Saint Louis et l’Institut de recherche en science de la santé au Burkina Faso, cette recherche a consisté à générer des connaissances sur la bonne pratique d’accompagner et de prendre en charge les personnes âgées tant sur le plan de leur autonomie, de leur santé et le mode de transmission de leurs connaissances à la future génération.

Le Directeur Général du Centre MURAZ, Nicolas MEDA dans son allocation a noté le caractère important de cette recherche. Il a affirmé que ce projet a connu un volet actif de formation où beaucoup de chercheurs du Centre MURAZ ont atteint le niveau doctorat en science humaine, en santé publique, mais aussi en anthropologie, toute chose qui selon lui est vraiment très utile aujourd’hui pour transmettre et réaliser de meilleures choses pour la prise en charge des personnes âgées.

Pour le Directeur régional de la femme, de la solidarité nationale et de la famille Moussa OUATTARA, la question de la vieillesse concerne tout le monde. Il a poursuivi que les personnes âgées constituent une population cible très importante pour son département.

De ce fait, il a laissé entendre « Alors, notre implication dans cette collaboration entre le Centre MURAZ et les autres universités de recherche est très importante. Nous cherchons à faire en sorte qu’il y ait un système de prise en charge intégrée prenant en compte leur soin de santé, leur accompagnement psycho-social et communautaire, et de faire en sorte que ces personnes puissent participer à leur autonomisation ».

 

 

Pour le Professeur Jean Macq de l’Université catholique de Louvain, cette recherche qui portait sur le bien-être des personnes âgées a permis de lancer toute une série de nouveaux domaines de recherche dont le Burkina Faso est certainement aujourd’hui le précurseur. A l’entendre, la fin de ce projet veut dire la fin d’un financement qui vient d’un bailleur, mais ne veut certainement pas dire la fin d’une dynamique.
Après le projet, les activités vont continuer, d’abord pour respecter l’engagement envers les personnes âgées afin d’améliorer leurs conditions de vie. Il s’agira encore d’appuyer les activités des structures de protection et de promotion des personnes âgées. Des thèses et des mémoires vont toujours être exécutés toujours dans la thématique des personnes âgées.