Imprimer

Journée internationale des Personnes Agées(JIPA) le 1er octobre 2017 : le RPPPA/Burkina Faso organise un point de presse à Bobo-Dioulasso.

17. 09. 25

Le jeudi 21 septembre 2017, le Réseau de protection et de promotion des Personnes (RPPPA)  a organisé une conférence de presse pour échanger avec les hommes des médias sur l’organisation de la (JIPA) 2017 au Conseil Régional des Hauts-Bassins. 

 

C’est sur le thème national : « mise en œuvre du PNDS : quels mécanismes de protection et de promotion des personnes âgées ? » que le  RPPPA dans le Hauts-Bassins  a entamé, dans la matinée du  21 septembre 2017 cette conférence  à l’endroit des medias pour communiquer sur l’organisation de la JIPA au titre de l’année  dans la ville de SYA.

Homme de la culture, représentant du Monseigneur Emérite Anselme Titiaman SANOU, Drissa KONE à la présente cérémonie a salué la pertinence des activités menées par le RPPPA. Il a également formulé des bénédictions à l’endroit des participants tout en les encourageant à prospérer dans le combat qu’ils mènent pour les ainés. Quant au  président du RPPPA, le Directeur Régional de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille, Moussa OUATTARA dans son intervention a formulé des remerciements à l’égard de tous les participants, particulièrement aux représentants des médias audiovisuels et presses écrites d’avoir honoré leurs invitations afin de donner plus de visibilités à la commémoration de la JIPA  2017 dans les Hauts-Bassins. Il a souligné : « nous sommes conscients que toute entreprise humaine importante sans un soutien médiatique est vouée à l’échec car elle n’impactera ni le temps ni le futur ». C’est fort de ce constat que le RPPPA a organisé cet après-midi ce point de presse, a-t-il indiqué.

De même, il a fait comprendre que le RPPPA dont la coordination est assurée par la Direction Régionale de la femme, de la solidarité Nationale et de la Famille et le secrétariat  par le Centre MURAZ, a pour mission principale de promouvoir les stratégies , les programmes et les activités de protections et de promotion des personnes âgées  tant au plan psychosocial que sanitaire ; aussi est basée sur une philosophie de l’autofinancement ou auto sponsoring afin de parvenir à instituer une pratique sociale qui deviendra une tradition dans la région, voir Burkina. Cette journée ce veut ainsi donc, un cadre de réflexion, d’expression, et d’actions pour mieux faire comprendre à l’opinion nationale et internationale les questions relatives au vieillissement, les préoccupations actuelles des personnes âgées et l’urgence de prendre des mesures pour y faire face.

Au Burkina Faso, les personnes âgées représentent 5,1% de la population totale. Cette population est composée à 86,4% de personnes du 3ème  âge (60 à 79 ans) et de 13,6%  de celle du 4ème  âge (80 ans ou plus). La répartition des personnes âgées selon le sexe indique que les femmes âgées sont les plus nombreuses et représentent 53,2% contre 46,8% pour les hommes. Concernant le milieu de résidence, il ressort que 82,2% vivent en milieu rural et 17,8% d’entre elles en zone urbaine.

En rappel, selon les projections de l’Institut National de la statistique et de la démographique (INDS), le nombre de personnes âgées qui était de 712.573 personnes en 2006, a connu une constante progression pour atteindre 761.173 personnes en 2012 et atteindra 1.111.000 en 2025.

A la lumière des questions qui ont été posées concernant le programme d’activités,  Dr Abdramane BERTHE sociologue au Centre MURAZ a confirmé l’établissement d’un mécanisme de suivi de la personne identifiée comme la plus âgée par les visites de courtoisie, les appels… et légion sont  les innovations qui ont été faites par le Réseau pour la JIPA de cette année dont l’innovation majeure est la visite aux détenus à la MACB qui aura lieu le lundi 25 septembre 2017 à partir de 10h.

Pour sa part, Dr Germain TRAORE a fait le point sur la journée de salubrité en soulignant par ses mots : « les vieilles personnes donnent l’image aux jeunes que la l’assainissement de la ville incombe à tous mais ils n’ont pas la force pour le faire »

La célébration de cette journée est placée sous le haut patronage du Gouverneur des Hauts-Bassins et d'un collège de parrains (Monseigneur Emérite Anselme Titiaman SANON ; le Chef de Canton ; les responsables religieux ; le Senior Drissa KONE ; Dr Célestin KOUSOUBE, Président du Conseil Régional des Hauts –Bassins ; Mr Boureima SANON, Maire de la ville de la commune de Bobo-Dioulasso ;  Lancina DIAWARA, Président de la chambre de commerce de Bobo-Dioulasso). 

Par : SCRP-CM