Imprimer

IMT Yerelon

16. 09. 27
posted by: Amadou KABA
Affichages : 1887

 

Intitulé : « IMT Yerelon « Développement & renforcement des capacités de recherche clinique du Burkina Faso (Centre MURAZ & Unité de Recherche Clinique de Nanoro)

Dpt/Unité : DRC / EEC

Code MURAZ : 10 MT 05

Sponsor : IMT

Budget 141000 €

Durée du projet:

2014-2016

Equipe de recherche et partenariats établis :

- Centre Muraz, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso

- IMT, Anvers, Belgique

- UM, Montpellier, France

Sites de mise en œuvre au BF: Bobo-Dioulasso et Ouagadougou

Contexte/justification :

Malgré la réduction de la prévalence de l’infection par le VIH et des cas cliniques de paludisme, l’élimination de ces deux pathologies passe nécessairement par l’acquisition de nouveaux outils de prévention et de prise en charge. Cependant, en Afrique Sub-saharienne qui est la région du monde la plus touchée, il existe peu de sites capables de mener des essais cliniques selon les standards internationaux. Les rares sites existant n’arrivent pas à maintenir durablement les ressources humaines et les infrastructures à la fin des projets de recherche.

En 2008, la coopération Belge a permis la mise en place de l’Unité de Recherche Clinque de Nanoro (URCN) ainsi que la formation d’un groupe de chercheurs de haut niveau. Ces derniers ont conduit 15 essais cliniques selon les standards ICH GCP (notamment l’essai de phase 3 du candidat vaccin contre le paludisme (RTS,S). L’URCN a également permis l’amélioration de la prise en charge médicale des populations de l’aire sanitaire de Nanoro.

De 1998 à 2011, le Centre Muraz a reçu un financement de l’Agence Nationale française de Recherche sur le VIH et les hépatites virales (ANRS), de Conrad et du Partenariat Europe Pays en Développement pour les Essais Cliniques (EDCTP) pour réaliser des études comportementales, épidémiologiques et biologiques selon les standards internationaux. Ces financements ont permis l’acquisition de deux cliniques de recherche sur le VIH et les IST dans les deux grandes villes du Burkina Faso (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). A ce jour, ces cliniques sont les seules qui garantissent l’accès aux services de prévention et de prise en charge du VIH et des ISTs aux femmes à haut risque d’infection par le VIH. Les équipes possèdent un réseau de partenariat de longue date avec les Centres de recherche africains (Tanzanie, Benin) et des partenaires Nord (Montpellier, London School).

Pour disposer au Burkina Faso de sites capables de mener des essais contre le paludisme, le VIH et les ISTs et les autres maladies infectieuses selon les standards internationaux, il est donc important de maintenir et de renforcer les capacités de l’URCN et des deux cliniques de recherche du Centre Muraz. Ce renforcement se fera à travers des échanges Sud-Sud et Nord Sud, des formations (Masters, PhD etc.), l’équipement des laboratoires et la mise en place des systèmes d’assurance qualité, la réalisation des études spécifiques permettant de mieux caractériser les populations cibles des futurs essais cliniques.

Question de recherche/hypothèse :

 

Objectifs général : Renforcer les capacités de recherche de la Cohorte Yerelon et conduire des études spécifiques pour caractériser les populations cibles des futurs essais de prévention du VIH et des IST et d’évaluation des nouveaux tests diagnostic

 

Objectifs spécifiques :

Objectif 1: Maintenir et renforcer les capacités de recherche cliniques portant sur les groupes à haut risque d’infection par le VIH dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

Objectif 2: Renforcer la coopération Sud-Sud par la mise en place d’un système de surveillance démographique parmi les Travailleuses du Sexe dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso

Objectif 3: Identifier les meilleures voies pour l’adhésion et la participation des groupes à haut risque d’infection par le VIH (Travailleuses du Sexe (TS), Hommes ayant des rapports Sexuels avec des Hommes (HSH), Utilisateurs de Drug (UD) et les partenaires sexuels des TS)

Objectif 4: Caractériser les populations cibles des futurs essais de phase II/III de prévention du VIH et des IST à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou en utilisant les données collectées dans les précédents cohortes et celles qui seront collectées dans le cadre de ce projet.

Objectif 5 : Offrir une Platform permettant l’évaluation des nouveaux tests de dépistage des ISTs du VIH et des autres pathologies infectieuses.

 

Résumé des méthodes d’étude (design, population d’étude, échantillonnage, etc) :

 

 

 

 

 

 

 

Principales activités planifiées

 

 

 

WP1 : Fourniture des services de prévention, dépistage et soins du VIH et des ISTs

 

 

 

WP2 : Nettoyage des bases de données Yerelon II, III, IV et cohorte de Ouagadougou, analyse des donnés et publication des résultats

 

 

 

WP3 : Formations (PhD Biologie, Sociologie, psychologie)

 

 

 

WP4 : Visite d’échange entre l’URCN et les cliniques Yerelon pour la mise en place du système de surveillance démographique

 

 

 

WP7 : Accueil des étudiants stagiaires pour leurs thèses (Médecine, biologie ou pharmacie)

 

 

 

WP6 : Collecte, analyse et publication des données des études spécifiques

 

 

 

WP5 : Développement des protocoles des études spécifiques

 

 

 

WP8 : Management du projet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Principales activités menées jusqu’en Juin 2016:

1) Suivi des Cohortes à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso en cours

2) Renforcement des capacités des membres de l’équipe

3) Nettoyage des bases de données

4) Valorisation des données des Cohortes

Principaux résultats attendus jusqu’en Juin 2016:

1) Le Suivi des femmes des dans les cliniques Yerelon de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou se poursuit

2) Le Nettoyage des bases de données de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou se poursuit

3) La valorisation se poursuit

4) La soumission de nouvelles idées de recherche pour financement se poursuit.

5) L’encadrement des étudiants en thèse et Master se poursuit dans les deux cliniques

Principaux résultats obtenus jusqu’en Juin 2016:

1) Plus de 1300 femmes ont bénéficié des prestations dans les cliniques de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou se poursuit.

2) Le nettoyage de la base de données de Ouagadougou est complétée à 90%.

3) Un article a été publié

4) L’équipe s’est réunie régulièrement pour la soumission de nouvelles idées de recherche

5) L’encadrement des étudiants en thèse et Master dans les deux cliniques se poursuit.

Taux de réalisation des activités jusqu’en Juin 2016:

1) Activité 1 : 100%

2) Activité 2 : 80 % (à Ouagadougou)

3) Activité 3 : 100%

4) Activité 4 : 50%

Valorisation planifiée ou déjà effectuée des résultats du projet :

1) articles publié: 1

2) 1 thèse de médecine et une thèse en Sociologie en cours : 01

3) 1Memoire en Psychologie est en cours

Autres retombées pertinentes du projet :

1) Emplois créés (contrat de prestation) : 19 contrats

2) Frais de gestion versés au CM : 2026746 CFA

Perspectives :

- Poursuivre les activités