Imprimer

PÏC-PABF

Affichages : 1274

Intitulé : Développement d’un ensemble d’approches systémiques pour améliorer la prise de décision dans l'organisation des services de soins et de support aux personnes âgées au Burkina Faso.  Projet Interuniversitaire Ciblé sur les Personnes Âgées au Burkina Faso (PÏC-PABF)

Dpt/Equipe : DSP/ESS

Code MURAZ : 18SM16

Sponsor : Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur (ARES) Commission de la Coopération au développement (CCD) de la Belgique

Budget : 532 636 US $ (Belgique et Burkina Faso) dont

376 440 (71%) au Centre Muraz

Période de mise en œuvre :

Septembre 2011 à novembre 2016

Equipe de recherche et partenariats établis :

-     PIs : Abdramane Berthé (Socio anthropologue, Centre Muraz)

-     Co-investigators :

·         Jean Macq (Santé Publique, IRSS/UCL)

·         Maxime Drabo (Santé Publique, IRSS/DRO)

·         Fatoumata Badini/Kinda (Sociologue, Université de Ouagadougou)

·         Fatoumata Tou (Sociologue, Centre Muraz)

·         Blahima Konaté (Sociologue, Centre Muraz)

·         Hervé Hien (Santé Publique, IRSS/DRO, Centre Muraz)

·         Luc Van Campenhoudt (Sociologue, FUSL)

·         Abraham Franssen (Sociologue, FUSL)

Sites de mise en œuvre  au BF: Bobo-Dioulasso, Ouagadougou

Contexte/justification : Les Ministères de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale et celui de la Santé rencontrent des difficultés pour exécuter leur plan d’action en faveur des personnes âgées (PA). Par ce projet, le Centre MURAZ veut les appuyer à travers des activités de recherche sur les personnes âgées (PA), de formation des acteurs à la recherche, à l’évaluation et la planification des activités ciblant ces personnes âgées.

Question de recherche/hypothèse : Un ensemble d’approches systémiques et complémentaires pour l’évaluation et la planification des services de soins et de supports aux PA est développé par les chercheurs et utilisé par praticiens, les acteurs communautaires et les décideurs intervenant auprès des PA

Objectif principal : promouvoir le bien être globale des PA au Burkina Faso

Objectifs Secondaires : développer un ensemble d’approches systémiques et complémentaires pour l’évaluation et la planification des services de soins et de soutiens aux PA. Le paquet d’approche développé par les chercheurs burkinabè et belges du PIC devrait être utilisé par les acteurs du secteur de la santé (chercheurs, leaders la société civile, les praticiens et les décideurs).

Résumé des méthodes d’étude (design, population d’étude, échantillonnage, etc.):

Ce PIC-PABF est un concentré d’études (E1 à E9) utilisant des méthodes quantitatives et/ou qualitatives et recourant à l’analyse systémique des actions (soins, soutiens) et/ou des acteurs ciblant les PA.

·      Etude 1 (E1) est réalisée pour répertorier et décrire la quasi-totalité des structures intervenant auprès des PA à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou

·      E2 est conduite pour analyser la dynamique de la cohabitation intergénérationnelle familiale, transmission de savoirs/pratiques liées à la santé et à la maladie en milieu urbain burkinabè ;

·      E3 analyse le système burkinabè de maintien des PA en autonomie fonctionnelle à domicile à Bobo-Dioulasso. ;

·      E4 est réalisée sur Le rôle du système de soins et du support social dans la gestion des médicaments potentiellement inappropriés chez les PA avec des multimorbidités au Burkina Faso ;

·      E5 a analysé le Programme National de Santé des PA (PNSPA) 2008-2012 du Burkina ;

·      E6 porte sur la perception de la santé et des soins chez les PA dans la ville de Ouagadougou ;

·      E7 analyse  la perception du VIH et les obstacles au dépistage VIH chez les PA à Bobo-Dioulasso ;

·      E8 a analysé  sur la Situation des problèmes de santé des PA à Bobo-Dioulasso ;

·      E9 porte sur les Facteurs organisationnels influençant la prise en charge des pathologies chroniques dans les services de santé de premier niveau à Bobo-Dioulasso. Ces études ont obtenu les avis favorables du comité d’éthique pour la recherche en santé qui s’est assuré du respect des principes éthiques.

Principales activités menées jusqu’ au 31 août 2016 :

·         Activités de recherche (voir les 9 études évoquées),

·         Activités de formation (12 acteurs ciblant les PA : agents de santé, agents de l’action sociale, leaders d’association, chercheurs),

·         Activités de valorisation (organisation de symposium, participations aux conférences, etc.).

Principaux résultats obtenus jusqu’au 31 août 2016

·         La collaboration  entre les organisations à base communautaire ciblant les PA était insuffisante et concurrentielle ;

·         En dépit de la multiplicité des sources modernes d’information sur la santé, les PA continuaient d’être une source importante de transmission de savoirs/pratiques aux jeunes générations portant sur les recettes de plantes médicinales, les représentations sur les maladies, les soins aux enfants et les recours thérapeutiques ;

·         Le système de maintien des PA en autonomie fonctionnelle était ainsi incomplet à cause de l’absence d’un troisième acteur ou groupe d’acteurs qui aurait pu appuyer les familles ou les PA. Par conséquent, en cas d’handicap fonctionnel les PA avaient toutes les chances de mourir ;

·         La prévalence de la multimorbidité (64.8%), de hypertension artérielle (82.3%) et la proportion des PA qui avaient consommé au moins un médicament potentiellement inapproprié (59%) étaient élevées. Les prescriptions des médicaments potentiellement inappropriés chez les PA étaient aussi élevées dans les centres de santé de premier contact que dans les hôpitaux de districts.

Valorisation planifiée ou déjà effectuée des résultats du projet

·         Articles : 12

·         Communications orales : 21 réalisées

·         Posters : 14 réalisées

·         Autres : 4 notes de politique, 1 atelier de restitution, etc. : 3 rencontres comité de pilotage, 1 symposium, 4 thèses PhD en santé publique & sociologie, 3 mémoires de master, 2 thèses en médecine, 1 certificat universitaire

Autres retombées pertinentes du projet (novembre 2016)

·         Emplois créés (contrat de travail) : 4

·         Frais indirects versés au CM : 22 594 US $

·         Infrastructures réalisées (construction, rénovation bureaux, etc.) : néant

·         Equipements acquis (ordinateurs, logistique roulante, mobiliers de bureaux, matériels labo) :  5 ordinateurs portables, 1 ordinateur de bureau, 1 motocyclette, livres

·         Bourses de formation offertes/prévues : 14 (4 PhD, 5 masters 2, 1 master 1, 2 Doctorat en médecine, 2 certificats Universitaire d’initiation à la recherche sur les systèmes de santé)

·         Autres : 2 contrats d’appui  offerts aux professeurs/experts locaux pour suivi des doctorants du PIC-PABF

Perspectives :

·         Démarrer 1 PhD en santé publique, 1 master en sociologie, 1 master en droit et défendre 1 master en sociologie

·         Appuyer les acteurs et les décideurs locaux de la Santé et la solidarité nationale dans l’auto-évaluation des organisations et/ou des activités de prise en charge des personnes âgées à l’aide de l'ensemble d’approches systémiques et complémentaires développé par les chercheurs du PIC-PAB

·         Valoriser les résultats de la recherche (articles, communications)

·         Concevoir un projet de poursuite à partir des acquis du PIC-PABF