Recherche-Formation-Expertise

Tel: (+226) 20 97 01 02

EBOVAC2

16. 09. 26
posted by: Amadou KABA
Affichages : 1407

 

Intitulé : EBOVAC2

Étude de Phase II, randomisée, à l’insu des observateurs, contre placebo, destinée à évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance et l’immunogénicité de trois schémas prime-boost des candidats-vaccins prophylactiques Ad26.ZEBOV et MVA-BN-Filo contre Ebola chez des adultes sains, comprenant des personnes âgées, des sujets infectés par le VIH et des enfants sains dans trois strates d’âge en Afrique

Dpt/Unité : DRC

Code MURAZ :

Sponsor : Crucell Holland B.V. de Janssen

Budget : 5.075.000 €

Durée du projet:

Janvier 2015 – Décembre 2017

Equipe de recherche et partenariats établis :

- Nicolas Meda (CM/BF)

- Co-PI: Halidou Tinto

- Coordonnatrice : Houreratou Barry

- Co-coordonnateur : Innocent Valea

- Pharmacien principal : Guekoun Lougué

- Clinicien senior : Armel Poda

Sites de mise en œuvre au BF: Centre MURAZ, Bobo Dioulasso

Contexte/justification :

Le virus Ebola appartient à la famille des Filoviridae et provoquent la maladie à virus Ebola, qui peut induire une fièvre sévère chez les humains et chez les primates non humains (PNH). Les taux de létalité de la maladie à virus Ebola ont varié de 25% à 90% (moyenne: 50%), selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le gouverneur des Etats-Unis (US) estime que ces virus sont hautement prioritaires et les définit comme des agents de « catégorie A », en raison du taux élevé de mortalité des personnes infectées.

Il n’existe actuellement aucun vaccin, traitement ou remède approuvé contre cette maladie

Question de recherche/hypothèse :

Comme la présente étude a été conçue pour fournir des informations descriptives concernant la sécurité d’emploi et l’immunogénicité sans comparaison formelle entre les traitements, il n’est prévu aucune hypothèse statistique formelle

La promotion de l’AE par la stratégie des paires-conseillères est-elle associée avec un meilleur score moyen de QI chez les enfants africains ?

Objectifs :

Principal :

Evaluer la sécurité d’emploi et la tolérance de différents schémas de vaccination par l’Ad26.ZEBOV et MVA- BN-Filo administrés par voie intramusculaire (IM) dans le cadre de schémas prime-boost hétérologues les Jours 1 et 29, les Jours 1 et 57, ou les Jours 1 et 85, chez des adultes sains, y compris des personnes âgées, et les Jours 1 et 29 ainsi que les Jours 1 et 57 chez des participants vivant avec le VIH, et des enfants sains dans trois strates d’âge.

Secondaire :

Evaluer les réponses immunitaires à la GP de l’EBOV au cours du temps pour différents schémas de vaccination par l’Ad26.ZEBOV et le MVA- BN-Filo administrées par IM dans le cadre de schémas de vaccination prime-boost hétérologues les Jours 1 et 29, les Jours 1 et 57, ou les Jours 1 et 85, chez des adultes sains y compris des personnes âgées, des participants vivant avec le VIH les Jours 1 et 29 ainsi que les Jours 1 et 57 et des enfants sains dans trois groupes d’âge

Résumé des méthodes d’étude (design, population d’étude, échantillonnage, etc) :

L’étude durera 18 mois et elle comporte 3 phases :

•La sélection : pendant cette phase le médecin de l’étude vérifiera l’éligibilité des participants. Cette phase sera faite dans les 8 semaines précédant la date à laquelle les participants recevront le vaccin à l’étude.

•La phase de vaccination et suivi postérieur au rappel : Les participants recevront 2 vaccinations au cours de l’étude. La première vaccination aura lieu le Jour 1. La 2ème vaccination, ou vaccination de rappel, le Jour 29, 57 ou 85 chez des adultes sains y compris des personnes âgées, les Jours 29 et 57 chez les enfants sains dans trois groupes d’âge.

•Suivi à long terme : les participants ayant reçu le vaccin actif au cours de cette étude devront se soumettre au suivi à long terme au Jour 180 et au Jour 360 après la vaccination.

posologie et administration

Les vaccins à l’étude (vaccin actif ou placebo) seront administrés à une dose de 0,5 ml par injection IM dans le muscle deltoïde. La vaccination boost sera administrée dans le deltoïde opposé de celui de la vaccination prime.

Tous les sujets recevront une vaccination, conformément à la randomisation, le Jour 1 (Groupes 1 à 3) et le Jour 29 (Groupe 1), le Jour 57 (Groupe 2) ou le Jour 85 (Groupe 3) au niveau de doses suivant :

• Ad26.ZEBOV : 5x1010 pv, en flacons à usage unique (0,5 ml extractible)

• MVA-BN-Filo : 1x108 U Inf (titre nominal ; le volume de remplissage est de 1,9 x108 U Inf par dose, plage : 1,27-2,67x108 U Inf, en flacons à usage unique (0,5 ml extractible) ;

• Placebo : 0.9 % saline (0.5 mL extractable).

 

Après chaque vaccination, les sujets resteront au centre pendant un total de 60 (±15) minutes après la vaccination en vue de surveiller la manifestation de réactions aiguës, ou plus longtemps si l’investigateur le juge nécessaire (par exemple en cas d’événements indésirables de grade 3.

Evaluation globale des Risques

Sur la base des données disponibles et des mesures de sécurité d’emploi proposées, l’évaluation globale des bénéfices/risques pour cette étude clinique est considérée acceptable pour les raisons suivantes :

• Il n’existe à ce jour qu’une expérience clinique limitée avec l’Ad26.ZEBOV ou le MVA-BNFilo car les études de Phase I sont actuellement en cours. Toutefois, les données de sécurité d’emploi générées avec les 2 vaccins avec différents inserts n’ont révélé aucun problème de sécurité d’emploi significatif.

• Seuls les participants satisfaisant à tous les critères d’inclusion et à aucun des critères d’exclusion seront autorisés à participer à la présente étude. Les critères de sélection comprennent des dispositions adéquates pour minimiser le risque et protéger le bienêtre des participants de l’étude.

•La sécurité d’emploi sera étroitement surveillée tout au long de l’étude :

- Après chaque vaccination, les participants resteront au centre pendant un total de 60 (±15) minutes après la vaccination en vue de surveiller la manifestation de réactions aiguës, ou plus longtemps si l’investigateur le juge nécessaire (par exemple en cas d’événements indésirables de grade 3)Les participants seront étroitement surveillés par le personnel du centre de l’étude pendant les 30 (±10) premières minutes après chaque vaccination, puis à nouveau à 60 (±15) minutes après la vaccination, et les quelconques événements indésirables locaux ou systémiques non sollicités et sollicités seront documentés pendant cette période.

- Les participants documenteront les événements indésirables locaux et systémiques sollicités dans le journal, le soir après chaque vaccination, puis tous les jours pendant les 7 jours suivants, environ à la même heure chaque jour. Les journaux devront être remplis à la maison par le participant (ou le parent, le tuteur légal ou le soignant, le cas échéant). Pour les participants illettrés ou ceux qui ont des difficultés à remplir leur journal de manière autonome, les centres s’arrangeront pour que le journal soit rempli conformément à leur pratique locale.

- L’investigateur ou la personne désignée documentera les événements indésirables non sollicités depuis la date de la signature du formulaire de consentement éclairé (FCE) ou de l’assentiment jusqu’à 42 jours post-boost, et les événements indésirables graves depuis la date de la signature du FCE ou de l’assentiment jusqu’à la fin de l’étude.

- Des mesures de sécurité, comprenant un électrocardiogramme (ECG ; pour les participants ≥18 ans, pratiqué à la sélection), des examens cliniques, les mesures des signes vitaux, des analyses de laboratoire et des tests de grossesse seront pratiqués lors de visites programmées au cours de l’étude, qui durent jusqu’à 1 an après la vaccination prime chez les participants recevant le vaccin actif. Toute anomalie cliniquement significative (y compris celles persistant au terme de l’étude ou au moment de l’arrêt prématuré du traitement) fera l’objet d’un suivi par l’investigateur jusqu’à sa résolution ou jusqu’à ce que l’on ait atteint un critère d’évaluation cliniquement stable.

• Plusieurs mesures de sécurité d’emploi sont incluses dans le présent protocole en vue de minimiser les risques éventuels pour les participants, y compris ce qui suit :

- Les évaluations de sécurité d’emploi décrites à la Section 9.3 tiennent compte des événements indésirables présentant un intérêt particulier sur la base des données cliniques de sécurité d’emploi et les données non cliniques disponibles.

- Il existe des règles de pause pré spécifiées qui pourraient entraîner la mise en attente d’autres vaccinations si des conditions prédéfinies surviennent, empêchant l’exposition de nouveaux participants au vaccin à l’étude jusqu’à ce qu’un Comité Indépendant de Surveillance des Données (CIS) examine toutes les données de sécurité d’emploi

- Les participants arrêteront le vaccin à l’étude pour les raisons mentionnées à la Section 10.2.

- Si une maladie aiguë (à l’exception de maladies mineures telles qu’une diarrhée ou une légère infection des voies respiratoires supérieures) ou de la fièvre (température corporelle ≥ 38,0 °C) survient à la date prévue de la vaccination, le participant pourra être vacciné jusqu’à 10 jours au-delà de la fenêtre autorisée pour la date prévue de vaccination, ou être retiré de cette vaccination à la discrétion de l’investigateur et après consultation du promoteur

- Les contre-indications aux vaccinations figurent à la Section 6.3.

- Si un participant quitte l’étude (retrait du consentement), il conserve la possibilité de participer au suivi de la sécurité d’emploi

 

Principales activités menées jusqu’en Juin 2016 :

1) Rencontre avec les populations cibles (cohorte ouverte) et les leaders de la communauté

3) Formation du personnel et de l’équipe de recherche sur tous les volets de l’étude

4) Remise du formulaire d’information à 257 personnes désireuses de participer à l’étude

5) Consentement éclairé signés par 124 participants

6) Identification de domicile des 124 participants ayant signé le FCE

7) Screening de 96 participants (11 participants ont été re-testés)

8) Vaccination prime effectué chez 47 participants ; vaccination Boost effectué chez 06 participants

9) Visites programmées : J8 (42 participants vus) ; J15 (15 participants vus) ; J 36 (06 participants vus)

10) Visites non programmées assurées

11) Saisie des données sur la plateforme informatisée

Principaux résultats obtenus jusqu’en Juin 2016 :

- Mise en route du projet et adhésion des leaders au projet

- Recrutement des participants

- Vaccination et suivis des éventuels effets indésirables

 

Valorisation planifiée ou déjà effectuée des résultats du projet :

1) PhD sur le projet

2) 3 Articles sur l’étude de faisabilité/acceptabilité

3) communications orales planifiées: 3

4) posters déjà effectués : 0

Autres retombées pertinentes du projet (Juin 2016) :

1) Renforcement des capacités du Centre MURAZ (Park automobile, nouvelle clinique pour la conduite d’essais, laboratoire PBMC)

2) Nouveaux partenaires pour le Centre MURAZ

Perspectives :

- L’expérience acquise en matière d’essai vaccinaux ouvrira des portes pour d’autres essais

- Le plateau technique du centre MURAZ (laboratoire PBMC et Clinique) permettra de pouvoir postuler facilement pour la conduite d’autres essais vaccinaux au Centre MURAZ